Dans le cercle / Osumô – projection et danse

17 Juil
17h00 à 17h45

 

Création 2018

 

Projection d’un montage photographique de Nadine Cabarrot.

Chorégraphie des combattants sumô…  montagne et pétale de cerisier !

Prises de vue : tournois de Fukuoka, Ôsaka et Tôkyo

Bande son : chants nô et sumô

Avec une performance de danse Kagura par Delphine Desyeux

 

Delphine Desyeux : artiste chorégraphique et pédagogue – Danse contemporaine, Tai Ji Quan, Arts du cirque.  Élève et danseuse à l’Ecole de danse de l’Opéra et Conservatoire National de Paris, formée aux arts du spectacle, actrice.…  Suit les ateliers de recherche et de composition à Bruxelles, Royaumont ainsi que les rituels d’extrême-Orient au Japon avec  Susan Buirge et Tadashi Ishikawa pour les danses Kagura et leur transposition en création contemporaine, Théâtre de  Masuda.

 

Un « chapeau » au bénéfice des artistes, vous sera présenté

 

La danse Kagura vient des villages ruraux ; elle est à l’origine une danse de transe devenue plus tard une danse de cour.  Ancêtre du nō, cette danse s’inscrit dans une cérémonie où les correspondances entre musique, gestes et objets sont très codifiées. Les programmes de kagura accompagnent toutes les fêtes du calendrier agraire.

Les lutteurs de sumō sont nommés rikishi, litt. professionnels de la force. Un cercle d’un diamètre 4,55 m tracé sur le sol d’argile, le dohyō, délimite victoire et défaite.  Peu de distance à franchir pour expulser l’adversaire. L’espace, aussi délimité matériellement soit-il, est en même temps infini. La durée moyenne d’un combat est de cinq à sept secondes.

www.nadinecabarrot.com  

Delphine Desyeux : www.axisdanse.fr

 

 

Retour
chargement...